Notre histoire

Les débuts de Cloudflare

En 2004, Matthew Prince et Lee Holloway entreprennent de répondre à cette question fondamentale : « D'où proviennent les spams ? » Ensemble, ils mettent en place un système permettant aux propriétaires de sites web de savoir comment les spammeurs recueillent les adresses e-mail. Le projet Honey Pot voit le jour.

Honey Pot se développe rapidement au fil des ans. L'architecture flexible de Lee est adaptée pour permettre un suivi plus efficace des menaces rencontrées par les administrateurs web. Des milliers de sites web, dans plus de 185 pays, s'inscrivent pour participer au projet. Les utilisateurs apprécient la capacité d’Honey Pot de surveiller les comportements malveillants en ligne, mais formulent régulièrement le désir d'aller plus loin et de bloquer les menaces, plutôt que de se limiter à un simple suivi.

Palo Alto, le premier bureau de Cloudflare

En 2009, Matthew quitte son emploi à temps plein et prend un congé sabbatique pour obtenir son MBA à l’institut Harvard Business School. Il y rencontre Michelle Zatlyn, aujourd’hui directrice d’exploitation de Cloudflare. Un jour, en discutant, Matthew évoque le projet Honey Pot et son incroyable communauté d’utilisateurs. Michelle y voit immédiatement l’opportunité de créer un service qui permettrait à Honey Pot de passer au niveau supérieur : ajouter le blocage des menaces sur Internet à la surveillance. Les deux camarades de classe commencent alors à monter leur projet commercial.

Leur premier objectif est de trouver un nom. Le projet est initialement appelé « Project Web Wall », mais les deux collaborateurs trouvent que l’idée manque de panache. S’inspirant de l’image d’un « pare-feu dans le Cloud », un ami de Matthew suggère alors le nom Cloudflare. Ce nom leur semble idéal et est immédiatement adopté. Matthew et Michelle reçoivent l’aide de leur faculté, l’institut Harvard Business School, pour parfaire leur business plan. De son côté, Lee développe le premier prototype à ses heures perdues. En avril 2009, Cloudflare remporte le prestigieux concours de projets commerciaux de l’institut Harvard Business School.

Lee est installé en Californie et, une fois diplômés de HBS, Michelle et Matthew font route vers l’ouest. Les trois cofondateurs passent l’été à peaufiner le prototype de Cloudflare. Ils déterminent alors que Cloudflare répond à un besoin réel et se préparent à faire évoluer leur solution. En novembre 2009, Cloudflare obtient un premier financement de Ray Rothrock (Venrock) et de Carl Ledbetter (Pelion Venture Partners).

Matthew Prince, Michelle Zatlyn, Lee Holloway

Matthew, Lee et Michelle commencent à mettre en place l'équipe Cloudflare. Il est toujours difficile de recruter avant d'avoir un produit, mais tous partagent une idée commune : la mission principale de Cloudflare serait d'aider à construire un Internet meilleur. La nature d'un tel projet pouvait passionner n'importe quel ingénieur. Très rapidement, les bureaux de Cloudflare à Palo Alto en Californie accueillent une équipe talentueuse issue de grandes entreprises comme Google, Yahoo, PayPal et Mint.com.

La principale préoccupation des investisseurs et des consultants est que la solution de Cloudflare, initialement axée sur la sécurisation des sites web, introduit une latence. L'équipe se focalise sur l'élimination de la latence partout dans le système. Juin 2010, Cloudflare présente une version bêta privée à quelques membres de la communauté Projet Honey Pot. Toute l'équipe retient son souffle. Et là, c’est la surprise. Les utilisateurs déclarent qu'en plus de protéger leurs sites contre les menaces, Cloudflare accélère le chargement de 30 % en moyenne. L'efficacité du système Cloudflare, la couche de mise en cache pour les ressources statiques et le fait que Cloudflare filtre le trafic parasite permettent aux sites d'être plus sûrs, mais aussi beaucoup plus performants.

En 2009, les discussions vont déjà bon train sur le campus de la Harvard Business School : le projet est de lancer Cloudflare à la TechCrunch. Le 27 septembre 2010, Cloudflare devient une réalité. Toute l’équipe Cloudflare se réunit dans une salle de San Francisco à l’occasion de la TechCrunch Disrupt. Les utilisateurs de la version bêta sont enthousiastes à l'idée de pouvoir parler du service génial qu’ils utilisent depuis plusieurs mois. Matthew et Michelle montent sur scène pour annoncer le lancement de Cloudflare au monde entier. Depuis, Cloudflare a lancé des dizaines de produits et des centaines de fonctionnalités sur une période de six ans, ouvert six bureaux dans trois pays et mis en ligne des 250 datacenters. Tous ces efforts ont permis à des millions de clients aux quatre coins du monde de bénéficier des avantages de Cloudflare : sécurité, performances, fiabilité et connaissances approfondies.

Pour en savoir plus sur les projet les plus récents de Cloudflare, rendez-vous sur notre blog ou sur notre centre de presse.