Valdosta Amateur Radio Club

Connecter une communauté

Fondée en 1927, le Valdosta Amateur Radio Club (VARC, club de radioamateurs de Valdosta) est une organisation à but non lucratif regroupant les radioamateurs basés à Valdosta, en Géorgie. Le club promeut l'usage de la radio amateur en tant que moyen de communication d'urgence, de préparation et de service public. Il soutient également ses plus de 60 membres et interagit avec la communauté locale par le biais d'événements, de cours d'accréditation et de tests destinés aux opérateurs radio. Le groupe assure des communications critiques dans le sud de la Géorgie et le nord de la Floride lors des urgences, notamment lors des épisodes climatiques extrêmes.

Bobby Lacey, Vice President of Operations, et Michael Hancock, Vice President of Technical Operations, travaillent main dans la main avec les membres pour s'assurer que l'infrastructure de communication demeure opérationnelle et fiable. Le club entretient plusieurs stations-relais permettant de communiquer à l'échelle locale, régionale, sur l'ensemble de l'État et même mondiale. Chacune d'elles se connecte aux autres stations pour former un réseau autorisant les communications radio à longue portée.

L'équipe est également responsable du bon fonctionnement du réseau IP micro-ondes régional, qui assurer une haute vitesse de transmission des données entre les stations-relais et les divers sites stratégiques, tels que les hôpitaux régionaux, les centres de gestion des interventions d'urgence et l'aéroport régional. Cette responsabilité entraîne ainsi la capacité de dépanner les problèmes du réseau et de mettre en œuvre les mises à niveau nécessaires.

Préparation aux tempêtes

L'un des axes majeurs du club s'articule autour de son réseau de caméras météorologiques étendu, qui propose des vidéos et des images en temps réel des conditions climatiques locales par l'intermédiaire de caméras stratégiquement placées dans la région de Valdosta. Comme on peut l'imaginer, le réseau constitue une ressource précieuse pour les équipes de l'ARES (Amateur Radio Emergency Service, service d'urgence radioamateur) lors de la saison des tornades et des ouragans, car il leur permet de surveiller les conditions et de suivre les événements météorologiques extrêmes.

Les utilisateurs finaux accèdent au flux d'images et de vidéos en direct via le site web et l'application mobile du club. Le fait de disposer de données facilement accessibles permet donc de s'assurer une réponse rapide. D'après Lacey : « Le réseau de caméras météorologiques du VARC est un exemple formidable de la manière dont les opérateurs radio amateurs peuvent se servir de la technologie pour renforcer leur capacité à proposer un service public précieux pendant les périodes de crise ».

Résister aux cyberattaques

Comme le site web joue un rôle essentiel dans les communications en temps réel lors des épisodes climatiques violents, le maintien à jour et la sécurisation de ce dernier figurent en bonne place des priorités du VARC. Malheureusement, le site est soumis à un flot incessant d'attaques provenant à la fois d'entités issues du territoire national et de l'étranger. Certaines attaques DDoS ont été suffisamment puissantes pour entraîner la mise hors ligne du site.

Lacey remarque que ces attaques passées ont engendré une gêne et une frustration considérables chez les membres du club, qui s'appuient sur le site web pour rester au fait des communications et des mises à jour critiques. « Les opérateurs radio amateurs peuvent ne pas voir leur site web comme une cible de grande valeur, mais sans les mesures de sécurité adéquates, ce dernier demeure vulnérable aux attaques », précise-t-il.

Renforcer la sécurité et les performances du site

Dans le cadre de sa stratégie d'atténuation des attaques, le VARC a rejoint le projet Galileo en janvier 2022 et commencé à utiliser une vaste diversité d'outils Cloudflare. Le club procède également à une surveillance régulière du réseau afin d'éviter les incidents. « Depuis que le VARC a commencé à utiliser les services de Cloudflare, nous avons constaté une amélioration significative de la fiabilité et de la sécurité de notre site web », affirme Lacey.

Après avoir rejoint le projet Galileo, le VARC a également déployé les services suivants :

  • Des fonctionnalités d'optimisation des performances, comme le réseau CDN de Cloudflare, afin de réduire les interruptions de service et les temps de chargement du site. Ces deux aspects contribuent à améliorer l'expérience utilisateur et encouragent le retour des visiteurs.
  • Un service d'atténuation des attaques DDoS afin d'atténuer les attaques et de préserver la présence en ligne du site.
  • Le chiffrement SSL afin de protéger la confidentialité des membres, de respecter les règlements et d'éviter les dégâts potentiels, tant sur le plan juridique que de la réputation.
  • Le pare-feu d'applications web (WAF) et notre solution de gestion des bots afin de se protéger contre les attaques.

Comme le note Lacey : « La protection Cloudflare revêt une importance essentielle pour n'importe quel site web, y compris le site du VARC, afin de garantir sa sécurité, ses performances et le respect des réglementations ».

Premiers pas dans l'univers Zero Trust

Le VARC a été l'un des premiers acteurs à adopter les outils Zero Trust mis à disposition via le projet Galileo. Il a mis à niveau sa sécurité réseau en partie pour protéger son réseau de caméras météorologiques, utilisé par les équipes d'ARES et la communauté. Pour les utilisateurs finaux, la mise à jour s'est effectuée en toute fluidité du fait de la plateforme d'authentification Microsoft Azure Active Directory existante de la VARC.

Grâce à la suite Zero Trust, l'équipe du VARC peut proposer un accès sécurisé au réseau de caméras aux utilisateurs autorisés, tout en bloquant les tentatives d'accès non autorisées. « Cet aspect nous a aidés à maintenir la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données issues de notre réseau de caméras, afin de faire en sorte que nos équipes ARES, les agences d'information et le public en général puissent accéder à nos vidéos et à nos images en temps réel lors des périodes de crise », commente Lacey.

Parmi tous les outils Cloudflare utilisés par le VARC, certains résultats initiaux comprennent l'atténuation d'en moyenne 3 000 attaques par mois et une augmentation de 300 % de la fiabilité du site. Lacey se réjouit de continuer à creuser plus avant le potentiel du Zero Trust et ses avantages pour l'organisation, notamment en apprenant de quelle manière les autres protègent leurs réseaux.

« Au final, la plateforme Cloudflare Zero Trust s'est révélée un atout précieux pour le renforcement de la sécurité et de la fiabilité de notre réseau régional de caméras météorologiques », conclut Lacey.

Valdosta Amateur Radio Club
En partenariat avec
    Produits associés

      Les opérateurs radio amateurs peuvent ne pas voir leur site web comme une cible de grande valeur, mais sans les mesures de sécurité adéquates, ce dernier demeure vulnérable aux attaques.

      Bobby Lacey
      Vice President, Operations

      Au final, la plateforme Cloudflare Zero Trust s'est révélée un atout précieux pour le renforcement de la sécurité et de la fiabilité de notre réseau régional de caméras météorologiques.

      Bobby Lacey
      Vice President, Operations