Better World Ed

« Nous pouvons nous concentrer sur la création du contenu éducatif Better World, tout en sachant que Cloudflare couvre nos arrières en termes de sécurité. »

L'organisation à but non lucratif Better World Ed a pour mission d'humaniser l'enseignement. Depuis 2014, elle propose des vidéos sans paroles, des récits d'expériences humaines et des plans de leçons qui aident les éducateurs, les parents et les étudiants à rapprocher l'apprentissage de la réalité.

Abhi Nangia, le directeur général de l'organisation, a lancé cette dernière dans l'objectif d'humaniser les approches traditionnelles de l'éducation.

« Tout au long de ma vie, je me suis posé de grandes questions sur l'humanité et notre monde », déclare Nangia. « Et au cours de ma scolarité, je me suis aperçu que l'exploration de ces questions de manière concrète et stimulante constituait une tâche incroyablement difficile. Le contenu se révélait, bien trop souvent, plutôt rébarbatif. Or, la plupart des enfants n'ont aucune envie d'interagir avec un contenu monotone. Pourtant, la création d'un monde meilleur passera nécessairement par l'implication de tous dans la production d'une dynamique de changement significative. Better World Ed concrétise nos efforts visant à rendre l'expérience d'apprentissage de notre monde et des autres plus humaine, plus porteuse de sens, afin de nous permettre de retisser ensemble le canevas de l'humanité, dès le plus jeune âge. »

Une approche globale de l'éducation

Les vidéos sans paroles de Better World Ed leur garantissent la possibilité d'être utilisées partout dans le monde, sans aucune des contraintes liées à la langue. « Les vidéos sans paroles permettent aux étudiants d'exercer leur curiosité avant leur jugement, de s'interroger au-delà des mots », affirme Nangia.

En date de 2022, le catalogue de l'organisation comprend plus de 50 vidéos sans paroles et 150 récits d'expériences humaines axés sur les mathématiques, l'alphabétisation, l'empathie, la conscience universelle, la curiosité et le sentiment d'appartenance. Les contenus proposés par Better World Ed sont utilisés partout dans le monde, par des éducateurs situés aux États-Unis, en Inde, en Australie ou ailleurs.

Garantir la fiabilité à l'échelle mondiale

Lorsque Nangia a entendu parler du projet Galileo, il a trouvé qu'il s'agissait là d'une formidable opportunité d'assurer l'accès mondial à Better World Ed. « Nous avons rejoint le projet Galileo, car il nous permettait d'élargir notre champ d'action, tout en nous offrant la possibilité de proposer nos vidéos sans paroles à un public mondial, afin de contribuer à la naissance d'un monde meilleur. »

Avant d'intégrer le réseau Cloudflare, Better World Ed a fait les frais de plusieurs tentatives de piratage de son site web. Ces attaques mettaient en péril la capacité de l'organisation à rester constamment accessible, à la fois aux éducateurs et aux étudiants.

« La question de la cybersécurité revêt une importance de plus en plus croissante dans le monde d'aujourd'hui et, même si nous souhaiterions qu'elle ne concerne pas une organisation à but non lucratif qui cherche à produire un impact positif, nous avons essuyé quelques tentatives de piratage de notre site web », indique Nangia. « Comme nous sommes une petite équipe, dotée d'une bande passante limitée, le projet Galileo de Cloudflare nous offre la possibilité d'accroître nos efforts de protection d'une manière qui nous permette de continuer à dormir en paix, avec l'assurance que notre site web est entre de bonnes mains en termes de sécurité. »

Nangia a constaté que depuis l'intégration à Cloudflare, qui s'est effectuée en un clin d'œil et n'a nécessité aucune assistance technique, aucune attaque n'avait mis hors ligne le site de Better World Ed.

Le projet Galileo nous offre la possibilité d'accroître nos efforts de protection d'une manière qui nous permette de continuer à dormir en paix, avec l'assurance que notre site web est entre de bonnes mains en termes de sécurité.

Abhi Nangia
Directeur général