theNet by CLOUDFLARE

Renforcer la confiance organisationnelle avec la sécurité Zero Trust

La sécurité est au cœur de la confiance des consommateurs

Pour les entreprises de toutes tailles, dans tous les secteurs, un manque de confiance peut se traduire par des dépenses importantes. Pour établir et préserver la confiance, les entreprises doivent prendre conscience que la sécurité ne peut pas être une réflexion a posteriori ; au lieu de cela, elle doit devenir une composante fondamentale, située au cœur même de leurs opérations.

Les entreprises ont bénéficié des avantages et des opportunités qu'offre la transformation numérique. Cependant, cette dernière les a également rendues plus vulnérables aux cybermenaces et aux attaques. Les vols de données, les attaques par rançongiciel, les violations de données au sein de la chaîne logistique et d'autres formes de menaces ont entraîné des pertes financières, mais ont également anéanti la confiance des clients. Ces incidents ont un impact sur les relations commerciales avec les clients, les collaborateurs, les partenaires et les fournisseurs, ainsi que d'autres parties prenantes. Les entreprises doivent prendre conscience que les violations de la sécurité ont non seulement des répercussions financières, mais qu'elles nuisent également à la réputation et à la confiance, affectant ainsi la clientèle et les opportunités commerciales.

De récents rapports ont mis en évidence l'impact négatif des cybermenaces et des attaques que subissent les entreprises.Selon l'étude Cost of a Data Breach Report 2023 réalisée par IBM et Ponemon Institute, le coût moyen d'une violation de données au niveau mondial a atteint un niveau record de 4,45 millions de dollars, soulignant la nécessité urgente pour les entreprises de prioriser la sécurité et de prendre des mesures proactives visant à atténuer les cyber-risques.



Bâtir une culture priorisant la sécurité

Une culture priorisant la sécurité est une culture dans laquelle la sécurité est la responsabilité de chacun.

Les entreprises doivent cultiver cette culture en leur sein si elles aspirent à s'adapter efficacement à l'évolution du panorama des menaces et à renforcer la confiance. Par ailleurs, de nombreuses entreprises hésitent à déclarer qu'elles ont été victimes d'une cyberattaque, par crainte que cela n'entraîne une perte de fonds de commerce, de revenus et de confiance de leurs clients.

La première étape consiste à former les collaborateurs aux principes de la cybersécurité. Les collaborateurs doivent être formés à identifier les e-mails de phishing, à reconnaître les techniques d'ingénierie sociale et à comprendre l'importance des mots de passe forts et de la protection des données. En sensibilisant leur personnel à la cybersécurité, les entreprises peuvent lui permettre de devenir la première ligne de défense contre les cybermenaces. Les entreprises devraient inclure et employer des responsables de la cybersécurité dans tous les départements ; leur rôle consiste à encourager le changement, à assurer la conformité aux politiques de sécurité et à préserver la transparence dans l'ensemble de l'entreprise.

Bien que la mise en place d'une culture priorisant la sécurité puisse initialement s'avérer difficile, elle est bénéfique à long terme pour les entreprises.



Le rôle de la sécurité Zero Trust dans le renforcement de la confiance

La sécurité Zero Trust remet en question l'architecture de sécurité périmétrique traditionnelle.Ce terme, inventé à l'origine par Forrester Research, repose sur le principe « Never Trust, Always Verify » (ne jamais faire confiance, toujours vérifier).La sécurité Zero Trust est une architecture de sécurité informatique qui impose une vérification stricte de l'identité de chaque personne et de chaque appareil cherchant à accéder aux ressources d'un réseau privé, qu'ils soient présents à l'intérieur ou à l'extérieur du périmètre du réseau.

L'accès réseau Zero Trust (ZTNA, Zero Trust Network Access) est la principale technologie associée à l'architecture Zero Trust ; cependant, la sécurité Zero Trust est une approche holistique de la sécurité des réseaux qui intègre plusieurs principes et technologies différents.Cette méthode ajoute une couche de protection destinée à limiter la possibilité de mouvements latéraux au sein d'un réseau, permettant ainsi de minimiser les effets d'une violation de la sécurité.

Selon ce rapport publié par Gartner et consacré aux les attaques par rançongiciel, d'ici à 2025, 60 % des entreprises adopteront la sécurité Zero Trust en tant que fondation de leur stratégie de sécurité. Une récente enquête réalisée par IDC a également révélé que 77,8 % des entreprises du secteur de la banque, des assurances et des services financiers (BFSI, Banking, Financial Services and Insurance) ont déjà mis en œuvre des solutions et des politiques soutenant le déploiement d'un périmètre défini par logiciel. Par ailleurs, 52,2 % envisagent d'adopter et d'investir dans des composants SD-Branch, et 54,4 % prévoient de déployer une architecture Zero Trust et d'investir dans les solutions de sécurité correspondantes.

Les stratégies de sécurité traditionnelles ne suffisent plus à protéger les entreprises contre les cyber-menaces complexes et changeantes d'aujourd'hui. Dans un monde où les attaques peuvent provenir à la fois de sources internes et externes, l'approche périmétrique de la sécurité, qui repose sur le principe consistant à faire confiance aux entités présentes au sein du réseau, n'est désormais plus viable. L'approche Zero Trust est idéale pour les entreprises, car elle peut contribuer de manière significative à la promotion d'une culture priorisant la sécurité sur le lieu de travail, tout en améliorant la productivité, la transparence et l'authenticité des données.

Chaque collaborateur présent à l'intérieur du périmètre du réseau doit d'abord authentifier son identité avant de se voir accorder l'accès à des informations sensibles, ce qui impose une responsabilité et une imputabilité de sa part.

Le modèle de sécurité Zero Trust offre de nombreux avantages par rapport aux solutions de sécurité traditionnelles, notamment :

  • Une amélioration de la productivité : contrairement aux modèles traditionnels, en limitant l'accès aux informations critiques, la sécurité Zero Trust permet de minimiser les dommages potentiels causés aux ressources numériques et aux informations d'identification.Elle permet ainsi aux équipes de travailler à distance, améliorant ainsi la productivité du personnel.

  • Davantage de fiabilité : les infrastructures de sécurité traditionnelles parviennent souvent difficilement à gérer les algorithmes complexes qu'utilisent les sites web et les navigateurs modernes.À l'inverse, le système Zero Trust vérifie minutieusement les utilisateurs et les appareils, permettant une navigation plus fluide et une meilleure expérience utilisateur.

  • La transparence : la sécurité Zero Trust permet aux entreprises de vérifier les utilisateurs à chaque étape, permettant ainsi la détection des comportements inhabituels et l'atténuation rapide des violations de données potentielles.

  • La protection des données et authenticité : la sécurité Zero Trust empêche les acteurs malveillants d'obtenir un accès non autorisé aux ressources numériques et ajoute des couches de vérification supplémentaires permettant de lutter contre les tentatives de phishing.

  • Une réduction des risques : grâce à la vérification stricte de l'identité et des accès, la sécurité Zero Trust réduit considérablement les risques résultant des accès non autorisés aux ressources.Elle simplifie ainsi également le suivi et l'évaluation des failles de sécurité.

À une époque où les violations de données et les cyberattaques sont omniprésentes, les entreprises doivent disposer d'une stratégie de sécurité proactive et exhaustive, telle que la sécurité Zero Trust, pour sauvegarder leurs précieuses ressources, protéger les données des clients et préserver la confiance des parties prenantes.

L'établissement d'une culture d'entreprise fondée sur la confiance, grâce à la sécurité Zero Trust, nécessitera une transformation culturelle, ainsi l'adoption d'un état d'esprit priorisant la sécurité, où cette dernière est la responsabilité de chacun. En optant pour cette approche de la sécurité, les entreprises peuvent consolider leur stratégie de sécurité, établir une relation de confiance avec leurs parties prenantes et mieux se protéger contre les cyberattaques et les menaces. La sécurité Zero Trust est un processus continu ; les entreprises doivent rester vigilantes en mettant à jour et en évaluant leurs contrôles de sécurité, afin de garder une longueur d'avance sur les menaces émergentes.

Cet article fait partie de notre série consacrée aux nouvelles tendances et évolutions susceptibles d'affecter les décideurs en matière de technologies d'aujourd'hui.

Cet article a été rédigé à l'origine pour CIO Influence



Points clés

Cet article vous permettra de mieux comprendre les points suivants :

  • La transformation nécessaire pour bâtir une culture d'entreprise fondée sur la confiance avec la sécurité Zero Trust

  • Une culture priorisant la sécurité est une culture dans laquelle la sécurité est la responsabilité de tous

  • Les stratégies de sécurité traditionnellesne suffisent désormais plus à protéger les entreprises contre les cyber-menaces complexes et changeantes d'aujourd'hui


Ressources associées


Recevez un récapitulatif mensuel des tendances Internet les plus populaires !