Qu'est-ce que la cybersécurité ?

La cybersécurité consiste à protéger les réseaux, les applications, les données sensibles et les utilisateurs contre les cyberattaques.

Objectifs d’apprentissage

Cet article s'articule autour des points suivants :

  • Définir la cybersécurité
  • Expliquer pourquoi la cybersécurité est importante
  • Comparer les menaces de cybersécurité les plus courantes et les pratiques recommandées

Contenu associé


Vous souhaitez continuer à enrichir vos connaissances ?

Abonnez-vous à theNET, le récapitulatif mensuel de Cloudflare des idées les plus populaires concernant Internet !

Consultez la politique de confidentialité de Cloudflare pour en savoir plus sur la manière dont nous collectons et traitons vos données personnelles.

Copier le lien de l'article

Qu'est-ce que la cybersécurité ?

La cybersécurité consiste à protéger les réseaux, les applications, les données confidentielles ou sensibles et les utilisateurs contre les cyberattaques. Les cyberattaques sont des tentatives malveillantes d'individus ou de groupes d'accéder sans autorisation à des systèmes, réseaux et appareils informatiques dans le but de voler des informations, de perturber les opérations ou de lancer des attaques de plus grande envergure. Les types courants de cyberattaques comprennent, entre autres, le phishing, les logiciels malveillants (y compris les rançongiciels), les attaques d'ingénierie sociale, et les attaques par déni de service (DoS) et les attaques par déni de service distribué (DDoS).

Pourquoi la cybersécurité est-elle importante ?

La cybersécurité est importante car elle permet de réduire les risques afin que les entreprises puissent rester opérationnelles, être de bons gestionnaires des données et de la vie privée de leurs utilisateurs, prévenir les pertes de revenus et éviter des conséquences qui les conduiraient dans l'illégalité.

Les cybermenaces se présentent sous des formes diverses, avec des méthodes, des cibles et des objectifs différents. Les menaces les plus courantes sont les suivantes :

  • Le logiciel malveillant est conçu pour perturber le fonctionnement normal d'un appareil. Il peut être associé à un large éventail d'attaques telles que les vers, les chevaux de Troie, les logiciels publicitaires ou les logiciels espions.
  • Le rançongiciel est un type de logiciel malveillant qui verrouille les fichiers informatiques jusqu'à ce que la victime paie une rançon. Les objectifs des attaquants peuvent être purement un gain monétaire ou le simple souhait de mettre un réseau hors ligne.
  • Les attaques par ingénierie sociale manipulent les victimes pour qu'elles fournissent des informations sensibles utilisées à des fins malveillantes telles que la fraude ou l'usurpation de compte.
  • Les attaques par phishing incitent les victimes à communiquer leurs noms d'utilisateur, leurs mots de passe, leurs numéros de carte, leurs informations bancaires ou d'autres données sensibles.
  • Attaques DDoS sont des tentatives malveillantes visant à perturber le flux de trafic vers un serveur ou un réseau en saturant l'infrastructure ciblée par un flux de trafic, au point de l'empêcher d'être opérationnelle.

Quelles sont les conséquences d'une cyberattaque ?

Les conséquences d'une cyberattaque peuvent être considérables et dévastatrices pour les entreprises. L'une des conséquences les plus importantes est liée au coût économique, car les cyberattaques peuvent entraîner une perte de revenus, des dépenses accrues pour la remise en état et la récupération, ainsi qu'une perturbation de la chaîne d'approvisionnement.

Les cyberattaques peuvent également influencer la réputation de la marque. Lorsqu'une entreprise est victime d'une violation de données ou d'une panne temporaire, son image de marque risque d'en pâtir, avec pour conséquence une mauvaise couverture médiatique et la perte potentielle de clients actuels et à venir au profit de la concurrence.

Par ailleurs, les cyberattaques peuvent entraîner des coûts liés à la règlementation. En effet les entreprises peuvent se voir infliger des amendes si elles ne protègent pas les données des utilisateurs conformément aux lois sur la protection des données, telles que le RGPD ou l'HIPAA.

Quelles sont les pratiques recommandées en matière de cybersécurité ?

Il existe un certain nombre de pratiques recommandées en matière de cybersécurité qui s'appliquent aussi bien aux particuliers qu'aux organisations.

Pour les particuliers :

  • Utiliser des mots de passe forts
  • Ne pas réutiliser les mêmes mots de passe pour différents sites web ou applications
  • Utiliser l'authentification multifactorielle ou 2FA dans la mesure du possible.
  • Éviter les sites web non sécurisés (de nombreux navigateurs vous avertissent si vous êtes sur le point de consulter un site web non sécurisé, sinon, observez la présence d'un cadenas dans la barre d'URL en haut pour vérifier que le site web utilise TLS pour le chiffrement et l'authentification).
  • Ne pas télécharger ni ouvrir de fichiers ou de liens inhabituels
  • Savoir repérer les signes d'un e-mail de phishing

Pour les entreprises :

  • Appliquer les règles ci-dessus à tous les utilisateurs
  • Avoir une visibilité sur l'ensemble de l'infrastructure utilisée dans votre organisation, y compris pour le shadow IT (informatique fantôme)
  • Utiliser la protection contre les attaques DDoS pour rester en ligne
  • Utiliser des pare-feu et des WAF pour protéger les réseaux internes et les sites web orientés vers l'extérieur.
  • Chiffrement et sauvegarde des données
  • Trouver une solution tierce de gestion des risques pour mettre en œuvre une solution Zero Trust.