Qu'est-ce que l'UDP ?

En tant que protocole de communication de la couche transport, UDP est un protocole très courant pour le trafic voix et vidéo.

Share facebook icon linkedin icon twitter icon email icon

UDP/IP

Objectifs d’apprentissage

Après avoir lu cet article, vous pourrez :

  • Définir UDP/IP
  • Décrire quelques cas d'utilisation pour UDP

Qu'est-ce que l'User Datagram Protocol (UDP/IP) ?

UDP est un protocole de communication utilisé sur Internet pour les transmissions soumises à une contrainte de temps, telles que la lecture vidéo ou les recherches DNS. Il accélère les communications en n'exigeant pas ce que l'on appelle un « handshake », littéralement une poignée de main, c'est-à-dire une négociation permettant aux données d'être transférées avant que la partie réceptrice n'accepte la communication. Cela permet au protocole de fonctionner très rapidement et crée également une ouverture pour l'exploitation.

TCP vs UDP Communication

Une connexion TCP qui est couramment utilisée pour charger le contenu d'une page web nécessite un handshake dans lequel le récepteur accepte la communication avant l'envoi des données. UDP enverra des données sans confirmation, même si la demande est frauduleuse.

L'UDP n'a pas la fonctionnalité de vérification des erreurs et de commande de TCP, par ailleurs il est mieux utilisé lorsque la vérification des erreurs n'est pas nécessaire et que la vitesse est importante. Ce manque de fiabilité intégré explique pourquoi l'User Datagram Protocol, littéralement protocole de datagramme utilisateur, est parfois appelé « Unreliable Datagram Protocole » c'est-à-dire Protocole de datagramme non fiable.

Introduit en 1980, l'UDP est parmi les plus anciens protocoles réseau encore utilisés. Les applications qui utilisent UDP doivent pouvoir tolérer les erreurs, les pertes et la duplication. Bien que cela semble moins qu'idéal, il existe plusieurs applications où un protocole plus rapide et moins fiable est la meilleure option.

Quels types de services dépendent de l'UDP ?

L'UDP est couramment utilisé dans les communications soumises à une contrainte de temps, où il est parfois préférable de supprimer des paquets que d'attendre. Le trafic voix et vidéo est envoyé à l'aide de ce protocole car il est à la fois soumis à une contrainte de temps et conçu pour gérer un certain niveau de perte. Par exemple, VOIP (Voice over IP), qui est utilisé par de nombreux services téléphoniques basés sur Internet, fonctionne en UDP. Cela est dû au fait qu'une conversation téléphonique comportant des parasites est préférable à une conversation claire mais fortement retardée. Cela fait également de l'UDP le protocole idéal pour les jeux en ligne. De même, comme les serveurs DNS et NTP doivent tous deux être rapides et efficaces, ils fonctionnent via UDP. Les attaques DDoS volumétriques, y compris l'amplification DNS et l'amplification NTP, utilisent les points faibles de ces serveurs dans le but de « flooder », c'est-à-dire d'inonder une cible de trafic UDP.

undefined