Qu’est-ce que le SaaS ? | Définition du SaaS

Les applications logiciel en tant que service (Software-as-a-Service) (SaaS) fonctionnent dans le cloud. Les utilisateurs s’abonnent à des applications SaaS au lieu de les acheter, pour y accéder ensuite parle biais d’Internet.

Share facebook icon linkedin icon twitter icon email icon

Software-as-a-Service (SaaS)

Objectifs d’apprentissage

Après avoir lu cet article, vous pourrez :

  • Définir le SaaS
  • Comprendre la façon dont les logiciels sont proposés par le biais du cloud
  • Analyser les avantages et les inconvénients du recours à des applications SaaS

Qu’est-ce que le logiciel en tant que service (Software-as-a-Service) (SaaS) ?

Le logiciel en tant que service (Software-as-a-Service), ou SaaS, en abrégé, est une méthode basée sur le cloud de mise à disposition de logiciels au profit des utilisateurs. Les utilisateurs SaaS s’abonnent à une application au lieu de l’acheter et de l’installer. Ils peuvent ainsi s’identifier et utiliser l’application SaaS à partir de n’importe quel dispositif compatible par le biais d’Internet. L’application, en tant que telle, s’exécute dans des serveurs dans le cloud susceptibles de se trouver loin de l’emplacement de l’utilisateur.

SaaS application vs non-SaaS application

On peut accéder à une application SaaS par le biais d’un navigateur ou d’une application. Les applications de courrier électronique en ligne auxquelles les utilisateurs accèdent par le biais d’un navigateur, comme Gmail et Office 365, constituent des exemples communs d’applications SaaS.

La différence entre le SaaS et l’installation d’un logiciel dans l’ordinateur d’un utilisateur est, en quelque sorte, comparable à la différence entre le fait de regarder une série télévisuelle en diffusion en continu et en acheter toutes les saisons en DVD.

SaaS availability

Celui qui achète une série télé en DVD n’en règle le prix qu’une fois. Il devra stocker et entretenir les DVD et s’il change d’équipement (par exemple, s’il remplace son lecteur DVD par un lecteur Blu-ray), il devra acheter le support physique à nouveau. La diffusion en continu implique, en revanche, qu’un tiers gère l’ensemble du stockage et de l’actualisation, tout ce que l’utilisateur a à faire étant d’appuyer sur la touche « play ». Néanmoins, la diffusion en continu dépend d’une connexion à Internet, et en général, les utilisateurs doivent payer une redevance mensuelle récurrente pour maintenir leur accès.

Qu’est-ce que cela veut dire « en tant que service » ?

Songeons à la différence entre un service de voiturier et la location d’une place de stationnement. Le voiturier est un service, alors que la place de stationnement est un produit, même s’ils fournissent, tous deux, le même service au client : un lieu pour y laisser sa voiture.

Traditionnellement, les fournisseurs de logiciels vendaient ces derniers aux utilisateurs en tant qu’un produit. Néanmoins, dans le cadre du modèle SaaS, ils mettent à disposition et maintiennent activement les logiciels au profit des utilisateurs, par le biais du nuage. Ils hébergent et maintiennent des bases de données et les codes nécessaires pour que les applications fonctionnent, et ils exécutent ces dernières dans leurs serveurs. Dans ces conditions, le SaaS s’apparente davantage à un service qu’à un produit.

Qu’est-ce que le cloud ?

« Le cloud » a trait à des serveurs Internet distants situés dans des centres de données divers qui hébergent des bases de données et exécutent des codes applicatifs. Les fournisseurs dans le cloud font bénéficier de leurs services les clients ou les utilisateurs finaux par le biais d’Internet. (Voir Qu’est-ce que le cloud ?)

Quels sont les trois principaux modèles de service dans le cloud ?

saas service models

Le SaaS est un des trois principaux modèles de service dans le cloud. Les modèles de service dans le cloud sont des catégories de services proposés aux utilisateurs et aux entreprises par les fournisseurs de services dans le cloud (autrement dit, des entreprises qui possèdent et exploitent des serveurs situés dans des centres de données divers).

Voici les trois modèles de services dans le cloud :

  • IaaS (Infrastructure-as-a-Service, ou infrastructure en tant que service): Il s’agit de l’infrastructure informatique en cloud (serveurs, bases de données, etc.) gérée par un fournisseur de services dans le cloud. Les entreprises peuvent construire leurs propres applications dans l’IaaS, au lieu de maintenir les backends de leurs applications par eux-mêmes.
  • PaaS (Platform-as-a-Service, ou plateforme en tant que service): Au niveau au-dessus de l’IaaS, la PaaS inclut des outils de développement, de l’infrastructure et d’autres types d’assistance pour construire des applications.
  • SaaS (Software-as-a-Service, ou logiciel en tant que service): Il s’agit d’applications totalement construites.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’avoir recours à une SaaS ?

Le modèle SaaS présente toute une série d’avantages et d’inconvénients, bien que pour les entreprises et les utilisateurs modernes les avantages du SaaS l’emportent sur ses inconvénients. Voici quelques-uns des avantages et des inconvénients du recours à des applications SaaS :

  • Avantage : Un accès à partir de n’importe où et de n’importe quel dispositif. En général, les utilisateurs peuvent s’identifier dans les applications SaaS depuis n’importe quel dispositif et de n’importe quel endroit. Ceci offre une énorme souplesse (les entreprises peuvent permettre à leurs salariés de travailler dans le monde entier et les utilisateurs peuvent accéder à leurs dossiers là où ils se trouvent). En outre, la plupart des utilisateurs emploient des dispositifs multiples et les remplacent souvent ; ils n’ont pas besoin de réinstaller les applications SaaS ou d’acquérir de nouvelles licences à chaque fois qu’ils passent à un nouveau dispositif.
  • Avantage : Les mises à jour et les installations ne sont plus nécessaires. Le fournisseur SaaS met à jour et corrige l’application de manière permanente.
  • Avantage : Le caractère évolutif. Le fournisseur SaaS gère l’évolution de l’application, par exemple en ajoutant davantage d’espace pour les bases de données ou de puissance de calcul au fur et à mesure que l’utilisation augmente.
  • Avantage : Réduction des coûts. Le SaaS réduit les coûts internes afférents aux TI, ainsi que les frais généraux. Le fournisseur SaaS maintient les serveurs et l’infrastructure qui prennent en charge l’abonnement, le seul coût à supporteur par l’entreprise est celui afférent à l’abonnement à l’application.
  • Inconvénient : Le besoin d’un contrôle des accès plus fort. L’accessibilité accrue des applications SaaS implique également que la vérification de l’identité des utilisateurs et le contrôle des niveaux d’accès deviennent très importants. Avec le SaaS, les actifs de l’entreprise ne sont plus gardés au sein d’un réseau interne, isolés du monde extérieur. Au lieu de cela, l’accès des utilisateurs se fonde sur l’identité de ces derniers : si une personne dispose des bons identifiants, elle se verra accorder l’accès. Dans ces conditions, une vérification solide de l’identité devient essentielle.
  • Inconvénient :
  • L’enfermement propriétaire du fournisseur :
  • Une entreprise peut devenir trop dépendante d’un fournisseur d’une application SaaS. Si la totalité de la base de données d’une entreprise se trouve stockée au sein d’une ancienne application, il s’avère chronophage et onéreux de migrer vers une nouvelle application.
  • Inconvénient (pour les entreprises) : La sécurité et la conformité. Avec les applications SaaS, la responsabilité de protéger ces applications et les données qui y sont contenues est transférée des équipes TI aux fournisseurs SaaS externes. Pour les entreprises à taille moyenne, il s’agit là d’un inconvénient moindre, puisqu’en général, les fournisseurs de services dans le cloud disposent de plus de ressources pour instaurer une sécurité élevée. Mais cela peut poser problème pour une grandes société confrontée à des normes strictes en matière de sécurité et réglementaires. Dans certains cas, les entreprises ne pourront pas évaluer la sécurité de leurs applications elles-mêmes, par exemple en réalisant destests de pénétration. En fait, elles doivent prendre la parole du fournisseur SaaS pour de l’argent comptant quant à la sécurité de l’application.

Pourriez-vous citer quelques exemples de sociétés SaaS ?

Ainsi que cela a été évoqué ci-dessus, les fournisseurs de services de courrier électronique en ligne relèvent de la catégorie de fournisseurs SaaS. D’autres sociétés SaaS réputées sont, par exemple, Salesforce, Slack, MailChimp et Dropbox.

De quelle façon contribue Cloudflare à sécuriser et à accélérer les application SaaS ?

Cloudflare propose toute une série de produits et de fonctionnalités pour aider les entreprises dans le cadre de leur processus de migration dans le cloud. Pour les entreprises qui déploient des applications SaaS, Cloudflare Access sécurise, authentifie et contrôle les accès des utilisateurs à tout(e) domaine, application ou chemin protégé(e) par Cloudflare. Le Pare-feu applicatif internet de Cloudflare (Web Application Firewall) (WAF) aide également à bloquer le trafic malveillant ciblant les actifs se trouvant dans le cloud, tout en permettant aux clients d’écrire leurs propres règles en matière de pare-feu.

Par ailleurs, la technologie de Cloudflare aide les fournisseurs SaaS à :

En savoir plus sur l’informatique en cloud.