Quels sont les frais de sortie des données ?

La plupart des fournisseurs de services cloud facturent des frais de sortie - également connus sous le nom de frais de bande passante ou de transfert de données - pour la sortie de données de leur système.

Objectifs d’apprentissage

Cet article s'articule autour des points suivants :

  • Définir les frais de sortie des données
  • Comprendre la différence entre l'entrée et la sortie dans l'informatique dématérialisée
  • Décrire le coût potentiel des frais de sortie
  • Étudier les moyens de réduire ou d'éliminer les frais de sortie

Contenu associé


Vous souhaitez continuer à enrichir vos connaissances ?

Abonnez-vous à theNET, le récapitulatif mensuel de Cloudflare des idées les plus populaires concernant Internet !

Consultez la politique de confidentialité de Cloudflare pour en savoir plus sur la manière dont nous collectons et traitons vos données personnelles.

Copier le lien de l'article

Quels sont les frais de sortie des données ?

Les frais de sortie de données sont des coûts facturés par les fournisseurs de services cloud pour le transfert de données depuis leur stockage en ligne vers d'autres emplacements. Ces frais sont appliqués lorsque les données sont téléchargées depuis le stockage cloud vers des emplacements externes. Ces frais, également appelés frais de bande passante ou de transfert de données, sont distincts des frais que les organisations paient pour le stockage et l'informatique dématérialisée.

Le Stockage cloud et autres technologies dématérialisée sont permis aux développeurs et aux entreprises d'évoluer rapidement, d'accélérer l'innovation et, historiquement, de réduire les coûts. Il est souvent moins coûteux de stocker des données et d'exécuter des applications sur l'infrastructure d'un tiers que d'acheter, d'entretenir et de remplacer une infrastructure sur site.

Cependant, la popularité massive du stockage cloud s'accompagne d'un inconvénient : l'extraction des données. La sortie est le processus qui consiste à récupérer les données du service vers lequel elles ont été téléchargées - et la plupart des fournisseurs de services cloud facturent une "taxe" pour ce transfert de données.

Les frais de sortie des données ne constituent pas nécessairement une préoccupation majeure pour les utilisateurs qui ne stockent et n'accèdent qu'à une quantité limitée de données dans le cloud, et qui ne sont intéressés que par l'utilisation d'une seule architecture cloud. Cependant, les frais de sortie peuvent empêcher les entreprises de profiter pleinement des avantages du cloud et, en fin de compte, augmenter les coûts informatiques.

Qu'est-ce que l'entrée ou la sortie pour le stockage cloud ?

Entrer et sortir des données de l'informatique dématérialisée, c'est un peu comme visiter un autre pays. Pour illustrer cela, prenons l'exemple des citoyens américains munis d'un passeport en cours de validité. Dans de nombreux pays, ils peuvent entrer gratuitement sans avoir à s'acquitter de frais supplémentaires. En revanche, certains pays exigent le paiement d'une taxe pour pouvoir quitter leur territoire. En tant que touriste, il est coincé à moins de payer la taxe de départ.

Dans le monde du stockage cloud, l'entrée correspond aux données ou au trafic qui pénètrent dans l'infrastructure cloud, et la sortie correspond aux données qui sortent des limites de l'infrastructure cloud.

Il est généralement gratuit pour les développeurs ou les entreprises de déplacer leurs données vers le stockage cloud (comme le stockage d'objets Amazon S3 ou Azure Blob Storage). Il s'agit d'une tactique commerciale délibérée qui incite les nouveaux utilisateurs à utiliser le service - tous les coûts associés sont effectivement absorbés dans le coût consolidé du service.

L'entrée de données peut se faire de différentes manières :

  • Contenu généré par l'utilisateur - Il existe des millions d'applications dans le monde, et nombre d'entre elles collectent des données utilisateur sous une forme ou une autre, qu'il s'agisse de statistiques d'utilisation, de données de localisation ou d'autres données.
  • Pipelines de données - Un pipeline de données est comme une chaîne de montage pour les données, transformant et traitant les données brutes en cours de route jusqu'à ce qu'elles atteignent un état utilisable à leur destination finale.
  • Chargements en masse - Les fournisseurs de services cloud proposent différentes méthodes de chargement et de transfert d'énormes quantités de données pour le traitement en masse.
  • Modifications du site web dues à un nouveau contenu - Les mises à jour du site web peuvent entraîner la création de nouveaux actifs d'application, notamment des images, des fichiers JavaScript et CSS ; les nouvelles données peuvent également inclure des ajouts périodiques tels que de nouvelles images ou vidéos de produits.

Toutefois, pour que les données stockées dans le cloud puissent être réutilisées par les clients (par le biais d'un site web personnalisé, par exemple), ou utilisées ou manipulées d'une autre manière, elles doivent être récupérées par l'intermédiaire de la sortie. Pour mieux comprendre dans quels cas une organisation peut avoir besoin d'une sortie de données depuis son stockage cloud (ou d'une augmentation de sa bande passante), voici quelques exemples concrets de situations où cela peut être nécessaire :

  • Utilisation des données pour répondre aux demandes HTTP de ressources d'application émanant d'un utilisateur ou du réseau de diffusion de contenu (CDN)
  • Connection des données à différentes applications
  • Téléchargement des données du cloud vers la mémoire locale
  • Déplacement des données vers une autre zone de disponibilité avec le même fournisseur
  • Transfert des données vers un autre fournisseur de services cloud

La plupart des fournisseurs facturent des frais de sortie pour ce transfert de données lorsqu'il quitte leur réseau. Supposons que les données de billetterie d'une compagnie aérienne américaine soient hébergées dans un centre situé en Virginie et qu'un utilisateur prévoyant de prendre un vol depuis l'Australie visite leur service. Même si les fournisseurs de services cloud utilisent leur propre réseau mondial pour acheminer les données à travers les États-Unis et le Pacifique, ils peuvent facturer le transfert de données entre ces deux endroits.

Les frais de sortie peuvent être considérés comme un moyen subtil pour certains fournisseurs de facturer davantage pour la gestion du cloud au fil du temps, tout en incitant les clients à rester dans leur écosystème. Le coût des frais de sortie augmente généralement à mesure que l'entreprise devient plus dépendante de l'informatique dématérialisée. Avec la diversification et la complexification croissantes de la pile informatique des entreprises, une quantité croissante de données doit circuler entre les différentes applications réparties sur plusieurs clouds.

La taxe de sortie augmente parce qu'il y a plus de données à déplacer, mais à ce stade, le client a déjà beaucoup investi dans son infrastructure cloud - ce qui aboutit en fin de compte à à un verrouillage des fournisseurs.

Quels sont les frais facturés par les fournisseurs de services cloud pour la sortie des données ?

En général, le trafic entrant dans le stockage cloud en provenance d'internet est gratuit, tandis que le trafic sortant est payant s'il dépasse le niveau gratuit du fournisseur. De nombreux fournisseurs de services cloud, tels qu'Amazon Web Services, facturent jusqu'à 0,09 USD par gigaoctet transféré à partir de leur espace de stockage, quel que soit le cas d'utilisation.

Les frais de sortie spécifiques ne sont pas toujours transparents et peuvent être difficiles à prévoir. La compréhension détaillée des frais liés aux sorties de données peut exiger une expertise en matière d'architecture d'application et d'infrastructure cloud, une compétence que toutes les organisations ne possèdent pas.

La répartition des frais de sortie varie selon le fournisseur et est basée sur de nombreux facteurs, notamment

  • Le type de clientèle et d'abonnement
  • Le volume de données transférées par mois
  • La région d'origine
  • La source et la destination des données
  • Les demandes de contrôles de basculement
  • L'accélération du transfert de données

Pourquoi les organisations voudraient-elles transporter des données vers un autre fournisseur ?

Comme nous l'avons vu plus haut, il existe de nombreux scénarios dans lesquels une organisation a besoin d'évacuer des données. Prenons l'exemple où une organisation souhaite connecter gratuitement son service de stockage d'objets Amazon S3 0 à un service Elastic Compute (EC2) d'Amazon dans la même région. Dans ce cas, elle peut déplacer ses données sans frais supplémentaires.

Cependant, il n'existe pas d'approche unique du cloud. Certains développeurs ou entreprises qui évoluent dans leur stratégie de cloud computing (ou qui débutent dans ce domaine) peuvent préférer utiliser plusieurs environnements cloud différents, même si cela implique des frais de sortie.

L'utilisation d'une approche hybride (un mélange de deux environnements cloud ou plus) ou multi-cloud (plusieurs clouds publics provenant de plus d'un fournisseur cloud) présente notamment les avantages suivants :

  • Contrôle de l'infrastructure informatique : L'approche du cloud hybride permet aux entreprises de déterminer comment personnaliser leurs opérations cloud de la manière la plus efficace possible.
  • Optimisation des performances : Une gestion efficace d'une architecture multi-cloud offre aux développeurs et aux organisations la possibilité d'exécuter des charges de travail complexes, telles que l'exploration d'archives pour la veille stratégique ou l'entraînement de moteurs d'IA, dans les environnements les plus adaptés.
  • Équilibre entre sécurité et modernisation : Certains secteurs hautement réglementés, tels que la finance, l'administration et la santé, ont des exigences strictes en matière de stockage de données. Ainsi, ils peuvent opter pour le stockage sur site pour les données hautement sensibles, tout en utilisant l'informatique dématérialisée pour stocker des données moins sensibles.
  • Charges de travail imprévisibles : Une approche hybride ou multi-cloud peut permettre aux entreprises et aux gouvernements de gérer les urgences ou les besoins cycliques sans avoir à surdimensionner leur infrastructure matérielle.
  • Reprise après sinistre : La sauvegarde dans le cloud et la reprise après sinistre permettent de sauvegarder les fichiers en cas de suppression accidentelle ou de corruption des données, ce qui permet aux entreprises de restaurer rapidement et de manière coordonnée leurs données en cas de besoin.

Le stockage cloud modifie considérablement le processus de déploiement, de sécurisation et d'amélioration continue des applications à grande échelle, quelle que soit l'infrastructure choisie par une entreprise.

Comment Cloudflare aide-t-il à réduire les frais de sortie ?

Cloudflare a mené des recherches qui ont révélé que supprimer ou réduire les frais de sortie peut permettre aux clients d'économiser entre 7,5 % et 27 % sur leur facture mensuelle totale.

Cloudflare propose un service de stockage d'objets à tarif zéro via un service appelé Cloudflare R2. R2 permet une récupération rapide et gratuite des données, et lorsqu'il est associé aux fonctions de code distribué Cloudflare Workers' , il est personnalisable à l'infini. Avec ce service, Cloudflare entend aider les développeurs et les organisations à éviter le verrouillage des fournisseurs.

En outre, en 2018, Cloudflare a fondé la Bandwidth Alliance, un groupe de fournisseurs de cloud qui comprend Azure, Google Cloud, Oracle, Alibaba Cloud, et d'autres. Afin d'aider leurs clients à réduire leurs frais de sortie, les membres de la Bandwidth Alliance permettent le transfert de données entre leurs services respectifs sans frais ou à des tarifs préférentiels.

Cache Reserve est un autre service offert par Cloudflare pour réduire les frais de sortie. Cache Reserve permet de s'assurer que les ressources restent en cache dans le CDN de Cloudflare, même si elles sont rarement demandées, de sorte qu'elles n'aient pas à être servies à partir du serveur d'origine du client . Cela permet d'augmenter le taux de réussite du cache et d'éliminer les frais de sortie.

Découvrez comment une connectivité cloud permet de réduire les frais de trafic sortant lors du transfert de données entre clouds.