Qu'est-ce que le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) ?

Le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) permet aux employés de se connecter à leur ordinateur de bureau lorsqu'ils travaillent à distance.

Share facebook icon linkedin icon twitter icon email icon

Remote Desktop Protocol

Objectifs d’apprentissage

Après avoir lu cet article, vous :

  • Comprendre comment fonctionnent les connexions de bureau à distance
  • Apprendre ce que fait le protocole RDP (Remote Desktop Protocol)
  • Examiner les avantages et les inconvénients du RDP

Qu'est-ce que le RDP (Remote Desktop Protocol) ?

Le RDP (Remote Desktop Protocol) est un protocole, ou une norme technique, permettant d'utiliser un ordinateur de bureau à distance. Les logiciels de bureau à distance peuvent utiliser plusieurs protocoles différents, notamment RDP, ICA (Independent Computing Architecture) et VNC (Virtual Network Computing), mais RDP est le protocole le plus couramment utilisé. Le protocole RDP a été initialement publié par Microsoft. Il est disponible pour la plupart des systèmes d'exploitation Windows, mais il peut également être utilisé avec les systèmes d'exploitation Mac.

Que signifie « bureau à distance » ?

Le bureau à distance désigne la possibilité de se connecter et d'utiliser un ordinateur de bureau éloigné à partir d'un ordinateur séparé. Les utilisateurs de bureaux à distance peuvent accéder à leur bureau, ouvrir et modifier des fichiers, et utiliser des applications comme s'ils étaient réellement assis devant leur ordinateur. Les employés utilisent souvent des logiciels de bureau à distance pour accéder à leur poste de travail lorsqu'ils voyagent ou travaillent à domicile.

L'accès au bureau à distance est très différent du cloud computing, même si les deux permettent aux employés de travailler à distance. En cloud computing, les utilisateurs accèdent aux fichiers et aux applications qui sont stockés dans le cloud, ou plus précisément dans les serveurs du cloud. En revanche, lorsqu'ils utilisent un logiciel de bureau à distance, les utilisateurs accèdent en fait à leur ordinateur de bureau physique et ne peuvent utiliser que les fichiers et les applications enregistrés localement sur ce bureau. Le cloud computing est parfois plus facile à utiliser et plus efficace à mettre en œuvre pour les employés travaillant à distance, mais de nombreuses entreprises n'ont pas migré vers le cloud, ou ne le peuvent pas pour des raisons de sécurité ou de réglementation.

Comment fonctionne le RDP ?

Pensez à un drone ou à une voiture d'enfant télécommandée. L'utilisateur appuie sur des boutons et dirige le drone ou la voiture à distance, et les commandes sont transmises au véhicule. L'utilisation du RDP est un peu similaire : les mouvements de la souris et les frappes sur le clavier de l'utilisateur sont transmis à distance à son ordinateur de bureau, mais via Internet plutôt que des ondes radio. Le bureau de l'utilisateur s'affiche sur l'ordinateur qui sert à la connexion, comme si l'employé était assis devant son propre ordinateur.

Le protocole RDP ouvre un canal réseau dédié à l'envoi de données entre les machines connectées (le bureau distant et l'ordinateur utilisé pour la connexion). Il utilise toujours le port de réseau 3389 à cet effet. Les mouvements de la souris, les frappes sur le clavier distant, l'affichage du bureau et toutes les autres données nécessaires sont envoyés par ce canal via TCP/IP, qui est le protocole de transport utilisé pour la plupart des types de trafic Internet. Le RDP chiffre également toutes les données afin que les connexions sur l'internet public soient plus sûres.

Étant donné que l'activité du clavier et de la souris doit être chiffrée et transmise via Internet, ce qui prend quelques millisecondes, et que l'écran du bureau doit être renvoyé à l'utilisateur, de légers retards ont tendance à se produire. Par exemple, si un utilisateur double-clique sur une application pour l'ouvrir, le « double-clic » peut prendre quelques millisecondes car l'action de l'utilisateur est transmise au bureau avant d'être exécutée. Ensuite, à l'ouverture de l'application, un autre court délai peut se produire le temps que l'affichage soit transmis à l'utilisateur.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l'utilisation du RDP ?

Le RDP présente plusieurs avantages. L'un des avantages est qu'il ne nécessite pas de VPN. Il conserve également les données stockées en toute sécurité sur le bureau de l'utilisateur, au lieu de les stocker sur des serveurs cloud ou sur les appareils personnels non sécurisés de l'utilisateur. En outre, le RDP permet aux entreprises disposant d'une infrastructure informatique sur site de permettre à leurs employés de travailler à domicile.

Cependant, avec le RDP, les utilisateurs peuvent subir de la latence, surtout si leur connexion Internet locale est lente. Cette latence peut frustrer les employés éloignés et réduire leur productivité. Le RDP présente également de sérieuses failles de sécurité qui le rendent vulnérable aux cyber-attaques. (En savoir plus sur la sécurité du RDP).

Comment Cloudflare contribue-t-il à accélérer et à sécuriser le RDP ?

Cloudflare Spectrum réduit la latence du réseau associée aux connexions RDP longue distance et à d'autres problèmes de réseau. Cloudflare diminue le temps de connexion des sessions et contribue à réduire la latence globale du réseau en offrant une expérience utilisateur plus proche du temps réel grâce à Smart Routing. Cloudflare utilise également Argo Tunnel pour empêcher les connexions non autorisées sur le port 3389, en rendant ainsi le RDP plus sûr.

En outre, la suite de produits Cloudflare for Teams permet de maintenir la sécurité et la productivité des équipes distantes. En plaçant les contenus connectés en RDP derrière Cloudflare Access, les entreprises peuvent utiliser les identifiants SSO pour valider les sessions, au lieu de se fier à des mots de passe utilisateurs faibles.